L’Azerbaïdjan songe à utiliser la Blockchain dans les services publics et le secteur du logement

Le ministère de la justice d’Azerbaïdjan pourrait utiliser la technologie Blockchain et les contrats intelligents pour apporter des améliorations significatives aux services publics et dans secteur du logement.

Utiliser la Blockchain pour la gouvernance

Osman Gunduz, le président de l’Azerbaïdjan Internet Forum (AMF), a annoncé les plans d’action du pays visant à utiliser la technologie Blockchain dans les systèmes d’informations et les registres du ministère de la justice.

Une réunion aurait eu lieu le 30 octobre dernier pour évoquer l’utilisation potentielle de la technologie du grand registre distribué dans les systèmes et services électroniques des unités structurelles du ministère de la justice du pays.

Alors que l’agence fournit plus de 30 services électroniques et environ 15 systèmes d’informations et de registre, tous les documents notariés pourraient être stockés sur le grand registre distribué à l’avenir.

La Blockchain ayant fortement attiré l’attention de la nation, les contrats intelligents seront intégrés aux services publics comme la fourniture d’eau, de gaz et d’électricité.

Les contrats existants des citoyens seront donc remplacés par des contrats intelligents, ce qui devrait garantir la transparence et diminuer de manière significative les tentatives de falsification.

L’autorité des marchés financiers d’Azerbaïdjan estime que la Blockchain est tout à fait appropriée pour les services du ministère de la justice car elle implique l’utilisation de registres et données relative aux citoyens.

Qui plus est, la grande majorité des services du ministère de la justice ont recours à ces technologies, a ajouté le président de l’AMF.

Certaines industries ont impérativement besoin de la technologie Blockchain. « Il s’agit des tribunaux électroniques »

La banque centrale du pays, la CBA, commence également à recourir à la Blockchain. Les institutions financières peuvent désormais recueillir, stocker et analyser les données des clients en ayant recours au grand registre distribué développé par IBM.

La collaboration entre IBM et Azerbaïdjan

Le pays travaille en collaboration avec IBM pour introduire la Blockchain dans les systèmes financiers existants. Le projet, mis en œuvre il y a cinq ans, vise à accroître l’efficacité économique d’Azerbaïdjan.

Un système d’identité basé sur la technologie du grand registre distribué sera lancé en deuxième lieu. Il semble même que le gouvernement ait prévu de remplacer la monnaie fiduciaire par la monnaie numérique.

Plusieurs banques et agences locales coopèrent pour assurer la mise en place du système, ce qui devrait grandement améliorer les services offerts à leurs clients. Toutefois, IBM n’a pas encore publié le moindre détail au sujet du projet.

Ce leader mondial de la technologie a su montrer sa valeur à maintes reprises. Récemment, il a annoncé un programme de fiducie alimentaire utilisant la Blockchain. Ce système trace la chaîne d’approvisionnement de la source jusqu’au l’acheminement pour assurer la transparence des produits.

Que pensez-vous de la décision d’Azerbaïdjan d’intégrer la Blockchain dans ses services publics ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous

La crypto-monnaie est un produit d'investissement hautement volatil. En investissant, votre capital est assujetti à un risque.
Martin

J'ai une certaine expérience dans les actions en bourse, mais depuis que je me suis mis à trader les cryptomonnaies c'est devenu rapidement ma seule occupation et passion. J'ai eu beaucoup de chances puisque je suis trader en ligne et que j’ai investi dans des Ethers avant octobre 2017. Ça m’a appris des choses que j’aimerais partager avec vous.

Nous aimerions avoir votre avis

      Laissez nous un commentaire