Bitfury s’associe avec l’université russe des sciences économiques pour lancer un accélérateur de Blockchain

Bitfury, l’une des plus grandes entreprises de technologie Blockchain au monde offre une gamme complète de services relatifs à la crypto-industrie. Elle vient d’annoncer sa collaboration avec l’université russe des sciences économiques, la Plekhanov Russian University of Economics, pour créer un accélérateur de Blockchain révolutionnaire

Bitfury : former les dirigeants de l’économie numérique

L’Université russe commencera à dispenser des cours sur la technologie du grand registre distribué très prochainement, et en parallèle soutenir des projets Blockchain. Une formation complémentaire dédiée aux « spécialistes de la formation capable de créer des projets innovants en utilisant rapidement les technologies numériques » sera fournie par l’institution.

Dmitry Ufaev, le président de Bitfury Russia a commenté cette initiative en affirmant :

« Le développement d’une nouvelle économie numérique et des technologies de la chaîne de production est impossible sans une éducation de qualité et la formation de nouveaux personnels. Notre coopération vise à former des spécialistes capables de créer rapidement des projets innovants utilisant les technologies numériques et de les mettre sur le marché dans les conditions de la nouvelle révolution industrielle. »

Le gouvernement russe s’implique dans l’adoption Blockchain

Le centre de coordination de la Commission intergouvernementale pour la coopération dans le domaine des machines informatiques soutiendra le projet initié par Bitfyry et Plekhanov Russian University of Economics.

Le ministère russe du Développement numérique, des communications et des médias de masse a également rejoint le mouvement. Parallèlement, les institutions publiques et les grandes entreprises ont réellement besoin d’innovation, ce qui justifie le soutien du ministère.

Anton Privezentsev, directeur du Centre de coordination de la Commission intergouvernementale pour la coopération dans le domaine des machines informatiques, a déclaré :

« Nous voyons un énorme potentiel dans le développement des technologies et nous nous efforçons d’accumuler sur nos sites des projets vraiment intéressants qui deviendront des points de croissance et des moteurs de l’économie. Ces projets pilotes sont applicables non seulement dans le domaine de l’administration publique, mais aussi pour la modernisation des grandes entreprises qui ont besoin de transformation numérique. »

La nouvelle arrive au moment où l’Université de Tokyo a reçu un don d’environ 800 000 $ de plusieurs donateurs spécialisés dans les chaînes de distribution. L’Université de Tokyo a également annoncé le lancement d’un programme éducatif sur la technologie Blockchain la semaine dernière. La Fondation Ethereum et le géant bancaire japonais Sumitomo Mitsui soutiennent l’initiative avec des dons conséquents.

Le gouvernement de Gibraltar a, quant à lui, signé un partenariat avec une université locale et des entreprises de technologies de premier plan pour lancer ce qu’ils ont communément appelé « New Technologies in Education (NTiE) ». Il s’agit d’un groupe consultatif centré sur le développement de formations liées à la technologie du grand registre distribué.

Que pensez-vous de cette association ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous

La crypto-monnaie est un produit d'investissement hautement volatil. En investissant, votre capital est assujetti à un risque.
Antoine

Je suis jeune, je n'ai que 26 ans, mais mon projet c’est de faire découvrir la blockchain aux entreprises françaises. Pour faire un peu plus long, le monde de la crypto-monnaie à lui seul est très vaste. et je m’y spécialise. Je suis également rédacteur et c'est donc avec énormément d'entrain que je vous expose à chaque fois le résultat de mes recherches.

Nous aimerions avoir votre avis

      Laissez nous un commentaire