Bulgarie : vente de passeports illégaux contre du Bitcoin

Trois représentants gouvernementaux de la Bulgarie ont été appréhendés par les autorités policières suite à des accusations d’activités illégales. Ils auraient vendu des passeports payables en Bitcoin à des étrangers.

Trois fonctionnaires arrêtés pour fraude

Des employés de l’agence nationale bulgare ont également délivré des passeports falsifiés à des étrangers selon les dernières nouvelles, selon Ivan Geshev, le procureur général du pays.

Il s’agit de Peter Haralampiev, le chef de l’agence d’Etat, Krasimir Tomov, le secrétaire général de l’agence et Mark Stoyov, un membre de l’entreprise.

« Peter Haralampiev, Krasimir Tomov et Mark Stoyov ont été arrêtés pour fraude en vue de la délivrance de passeports bulgares à des citoyens ukrainiens, moldaves et macédoniens », a annoncé Geshev.
« La somme a été payée en crypto-monnaies et nous pouvons le prouver. »

Toutefois, aucune preuve tangible n’a été rapportée selon les avocats des individus soupçonnés.

Pour sa part, le procureur général affirme que les autorités disposent de preuves pour prouver la culpabilité des trois représentants gouvernementaux tout en ajoutant que le recours aux crypto-monnaies aurait facilité le processus de fraude.

Au centre des battages médiatiques locaux, le scandale a fortement entaché l’image de la nation bulgare. Valeri Simeonov, le vice-premier ministre, n’a cependant aucune intention de renoncer au pouvoir à cause des corruptions de l’agence.

En parallèle, 20 citoyens bulgares ont récemment été arrêtés pour la vente illégale de passeports à des citoyens ukrainiens, moldaves et macédoniens. Un seul document aurait coûté 5,600 dollars aux acheteurs désespérés.

Tirer avantage de la situation bulgare

Alors que la Bulgarie a rejoint les Etats membres de l’Union Européenne (UE) en 2007, les citoyens au sein de l’association volontaire sont libres de voyager et vivre sur tout le territoire sans aucune restriction notable.

De nombreux immigrants clandestins désireux d’avoir les papiers nécessaires à l’entrée dans l’UE se les procurent illégalement. Europol a démantelé un syndicat souterrain de la Grèce avec une branche en République tchèque en 2016. Cinq opérateurs de ce groupe de hors la loi étaient Ukrainiens. Le syndicat compte également des citoyens du Soudan et du Bangladesh.

Le coût des documents illégaux dépend de la région. La vente de faux visas Schengen, de permis de séjour et de permis de conduire fait rage dans toute l’Union Européenne.

A titre d’exemple, les immigrants d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Asie peuvent se procurer un faux passeport pour 3 000 à 3 500 £. Les citoyens européens payent davantage, soit jusqu’à 8 000 £.

Que pensez-vous de cette vente de passeport illégal en Bulgarie ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

La crypto-monnaie est un produit d'investissement hautement volatil. En investissant, votre capital est assujetti à un risque.
Martin

J'ai une certaine expérience dans les actions en bourse, mais depuis que je me suis mis à trader les cryptomonnaies c'est devenu rapidement ma seule occupation et passion. J'ai eu beaucoup de chances puisque je suis trader en ligne et que j’ai investi dans des Ethers avant octobre 2017. Ça m’a appris des choses que j’aimerais partager avec vous.

Nous aimerions avoir votre avis

      Laissez nous un commentaire