Le cloud mining des crypto-monnaies

Si le mot « crypto-monnaie » ou « Bitcoin » est déjà parvenu à votre oreille, il est certain que son potentiel financier ne vous est pas étranger. Effectivement, le Bitcoin et les altcoins sont célèbres pour leur concept futuriste et leur capacité à rendre n’importe quel adepte connecté riche via ce qu’on appelle le mining ou le minage. Au fur et à mesure de sa démocratisation, la crypto-monnaie a déjà amassé des millions d’investisseurs à travers le monde et de nouvelles richesses ont émergé en quelques années, et en quelques mois grâce à elle.

Depuis la sortie de la première crypto-monnaie, le Bitcoin en 2009, de plus en plus de gens ont pris conscience de son pouvoir et bon nombre d’entre eux ont profité de la vague pour accumuler leurs premières richesses. Actuellement, ces personnes sont devenues riches car si le jeton BTC valait à peine un dollar à cette époque, il vaut aujourd’hui plus de 6000 dollars !

Comprendre et enquêter sur le fonctionnement des crypto-monnaies est une tendance planétaire au regard des innovations et des avantages qu’elle offre à tous, d’autant plus que la philosophie de la technologie repose sur ce qu’on appelle la décentralisation, c’est-à-dire l’utilisation libre sans intermédiaires (désintermédiation), contrairement aux monnaies fiduciaires traditionnelles.

Par ailleurs, la base technique de la crypto-monnaie se fonde sur la cryptographie, un procédé informatique qui met en œuvre un système de codage des données sans contrôle (visible par tous) pour être échangées en sécurité en contrepartie de récompenses qu’on appelle les tokens (les jetons ou tout simplement les crypto-monnaies).

crypto-monnaie ou Bitcoin image

Toute personne capable d’effectuer cette opération de cryptage est donc apte à recevoir des recettes cryptographiques via la notion de minage. En effet, ce système algorithmique permettant de valider une transaction dans le réseau de Blockchain (le réseau qui lie les personnes utilisant la crypto) est la première source de richesse dans cet écosystème.

Mais quoiqu’on puisse dire sur la crypto-monnaie et la « ruée vers l’or » qu’elle constitue, la réalité impose une certaine concurrence à ceux qui l’exploitent et ce n’est pas toujours facile de trouver la bonne approche pour l’amasser, malgré ses dix bougies. Dans ce contexte, même étant décentralisée (open source) et accessible à tous, la technologie évolue à une vitesse éclaire et ceux qui débutent ne peuvent pas rivaliser avec les technocrates chevronnés. Raison pour laquelle nous allons vous introduire dans cet article un concept qui pourra vous guider dans vos premiers pas en tant que débutant, sans avoir à suivre des étapes fastidieuses et techniques pour gagner quelques sous avec la crypto.

Ce concept s’appelle le cloud-mining, une stratégie de minage qui a pour but de faciliter l’accès des non-initiés au concours de cryptographie planétaire via une location de ressources physiques et techniques. Dans un autre contexte, cet article est également une source d’informations pour ceux qui ont déjà miné et qui s’intéressent aujourd’hui au cloud-mining. Suivez donc le guide !

Du minage traditionnel au cloud mining

Avant de vous embourber dans une marre de symboles et de définitions sans queues ni têtes, voici quelques introductions simples à la notion de minage, qui est la base de richesse de la crypto-monnaie.

Pour commencer, qu’est-ce donc le minage ? Techniquement, les crypto-monnaies sont conçues pour être produites par les utilisateurs. Etant donné que la monnaie numérique est décentralisée, à savoir accessible et créée par tous, elle n’est contrôlée par aucune entité, contrairement aux monnaies fiduciaires qui sont créées et contrôlées par l’Etat.

A cet effet, les flux et la traçabilité des monnaies ne sont pas enregistrés par un pouvoir centralisateur, responsable de l’authentification (comme pour les billets de banque qui sont enregistrés dans un registre par numéro). Au contraire, celles-ci sont enregistrées dans un registre public nommé Blockchain et chacun a le droit de vérifier l’authenticité des monnaies dans ce registre. Mais la question se pose lorsque deux utilisateurs du réseau tentent d’échanger leurs monnaies, doivent-ils authentifier eux-mêmes leurs transactions ? Et bien c’est à partir de là que d’autres personnes introduisent une opération de validation qu’on appellera Minage.

Le minage est donc un besoin permanent de la crypto-monnaie, car il constitue à la foi le système de contrôle des activités dans la Blockchain, mais permet également de créer d’autres crypto-monnaies. Effectivement, lorsqu’une transaction requiert une validation, l’on fait appel à un mineur, qui enregistre et vérifie les données. Son travail nécessite du temps et de la ressource et c’est la raison pour laquelle on doit lui remettre une récompense à l’issue de l’opération. Via cette récompense, de nouvelles monnaies sont créées et le minage est en quelque sorte une planche à billets numériques de cet écosystème.

Blockchain

Par ailleurs, le minage n’est pas aussi facile qu’il puisse paraître car le réseau Blockchain est très vaste, et plus le nombre d’utilisateurs qui le sollicite augmente, plus les mineurs s’arrachent les récompenses. En résumé, le minage est devenu très concurrentiel et ceux qui disposent de matériels de calcul (hachage) puissant parviennent à obtenir la plus grande part de marché.

Antérieurement, on pouvait miner le Bitcoin à partir d’un simple ordinateur portable, de sorte à pouvoir enregistrer les données dans un bloc et le lier à la chaîne. Actuellement, la vitesse est devenue un facteur de gain très important et les ordinateurs ont vite été remplacés par des plateformes de minage très performantes (en matière de processeurs et de cartes graphiques) laissant les plus démunis sur le banc de touches.

De fil en aiguille, l’ordinateur est passé de la carte graphique interne aux multiples GPU, jusqu’à arriver aux ASIC, des machines spécialement conçues pour miner et qui valent une petite fortune ! Concrètement, le minage traditionnel n’est plus d’actualité lorsqu’il s’agit de plateformes à compétition sur le domaine (minage) comme Bitcoin ou Ethereum. Il est donc passé, le temps du petit geek qui voulait miner tranquillement chez-soi pour se faire dun peu l’argent, sachez qu’aujourd’hui, il y a ce qu’on appelle les fermes de minage, de gros bâtiments remplis de plateformes et de machines de minage qui monopolisent le marché sans interruption, avec lesquelles il est impossible de rivaliser.

Quelle solution ?

Suivant cette dynamique effrénée, il semble bien que les gros poissons soient réservés aux riches investisseurs et la raison d’être de la Blockchain et de la crypto-monnaie suit le chemin du capitalisme sans pitié habituel. Cependant, il existe d’autres manières de participer à ces concours en étant incapable de s’offrir ces moyens compétitifs.

Outre le minage individuel, qui consiste à élever soit même sa petite plateforme basée sur des ASIC ou des ordinateurs puissants, il existe également ce qu’on appelle les pools de minage (minage en groupe) et le cloud-mining, la location des ressources des fermes de minage.
Le pool de minage se définit comme la synergie de plusieurs mineurs dans un objectif d’accumulation de puissance. C’est en quelque sorte une petite entreprise de mineurs individuels qui travaillent ensemble dans le but de grappiller quelques marchés de transactions pour partager au final les gains.

D’autre part, les fermes de minage offrent également des solutions pour ceux qui veulent miner pour leur compte en louant les ressources nécessaires sans prendre en compte l’impact énergétique, la consommation mensuelle d’électricité, le prix du matériel, la performance des machines etc… Au final, c’est une des solutions les plus attirantes pour toucher aux gros lots de minage.

Pourquoi le Cloud Mining remédie aux problèmes des mineurs individuels ?

Pourquoi le Cloud Mining remédie aux problèmes des mineurs individuels

La notion de budget est primordiale lorsqu’on parle de crypto-monnaie car plus les matériels investis sont performants (et chers), plus il est possible de générer des revenus importants. Vous ne pouvez donc miner chez vous à l’aide d’un ordinateur classique qui travaillerait jour et nuit pour engendrer un revenu à peine plus élevé que la facture d’électricité.

Aussi, de multiples facteurs sont à étudier avant de se lancer dans le minage. Outre le budget, l’opération cryptographique est également hostile à l’environnement dans le sens où la demande énergétique nuit à la nature via la chaleur accumulée.

C’est à partir de ces données qu’on pourra dire que le cloud-mining est la solution la plus efficace pour ceux qui veulent miner sans avoir à investir des sommes colossales pour peu de revenus ou encore remplir leurs garages de plateforme GPU qui font beaucoup de bruit et altère l’environnement.

Dans un premier temps, le cloud-mining vous évite les problèmes de gestion de matériels dans le sens où tous les processus de minage sont effectués loin de chez vous. Lorsqu’on loue une puissance via le Cloud, l’entreprise de location fournit les moyens nécessaires comme les plateformes surpuissantes, et l’électricité qui va avec. D’autre part, ces fermes sont bien conditionnées (situé dans des zones à températures froides) et disposent de l’énergie nécessaire sans nuire à la société. Il ne suffira donc que de suivre le cours de minage via internet et votre portefeuille.

Dans un deuxième temps, l’avantage concurrentiel est réduit lorsqu’on utilise le cloud-mining. Souvenez-vous qu’il existe des milliers (voire des millions) de mineurs individuels dans l’univers de la crypto-monnaie, les chances de tomber sur une mine d’or sont ainsi quasi-nulles lorsqu’il s’agit de traiter des transactions Bitcoin ou Ethereum. Pourtant, les services de Cloud vous offrent la capacité de concourir à ce marché via des machines surpuissantes qui travaillent jour et nuit pour vous.

Enfin, parlons des revenus que peuvent apporter ces solutions de Cloud. La crypto-monnaie est une science nouvelle pour la plupart des gens et il convient d’expliquer aux débutants que derrière ces millions de dollars acquis en quelques mois, d’innombrables paramètres sont étudiés.

Aussi, la technologie de la monnaie numérique repose sur des principes marketing, des principes techniques et des principes physiques. Comme on l’avait annoncé en amont, le concept du minage repose sur une concurrence serrée (du moins pour les grosses plateformes) et qu’il fallait ainsi se munir des moyens nécessaires pour pouvoir entamer une course aux calculs cryptographiques avec des milliers d’autres mineurs.

Cependant, la différence entre une plateforme ASIC et une industrie du minage est énorme et plus la chance de se confronter aux gros contrats est élevée, plus l’espérance de revenus est envisageable. A cet effet, le minage de Bitcoin est plus à la portée du locataire de Cloud que celui du mineur individuel, voire du pool minier. En outre, les coûts liés à la location ne sont pas non plus très accessibles puisqu’une ferme de minage peut affecter des frais annexes suivant leur politique d’exploitation comme des frais d’entretien, des frais de transactions des fonds vers votre portefeuille, des frais de conversion en devise (dans le cas où vous voulez recevoir en monnaie fiduciaire vos récompenses) etc…

Au final, chaque mineur devra étudier profondément ces paramètres avant de se lancer dans le cloud. Bien que celui-ci peut très bien répondre à la demande technique, son coût n’est pas aussi accessible par tous d’autant plus que le résultat n’est pas toujours garanti, puisqu’il ne s’agit pas d’un dépôt à intérêt dans une banque mais bien d’une location de matériel de cryptographie pour le compte de votre portefeuille électronique.

Comment ça fonctionne ?

Comment ça fonctionne

Le cloud-mining est une solution de location de puissance issue de matériels de minage par un mineur donné. Le service, comme son nom l’indique est en « cloud », ce qui signifie que les opérations sont menées par la firme pour le compte du mineur.

Il s’agit donc d’un simple contrat mais qui demande une certaine connaissance particulière pour l’investisseur dans le but de calculer sa rentabilité avant de conclure l’accord. Les principes du minage traditionnel s’appliquent donc sur le cloud-mining mais à la différence, c’est la capacité du service de location qui doit être étudiée pour savoir s’il s’agit de la bonne solution par rapport à vos attentes.

Dans un premier point, il faudra définir la performance de cryptage de la ferme en question. Effectivement, il existe beaucoup de fermes et celles-ci ne proposent pas toutes les mêmes caractéristiques ni les mêmes compétences. Face à un investissement aussi colossal, partez donc de la base incontournable des hashrate pour juger clairement de la capacité technique d’une de ces plateformes.

Le « hasrate » c’est quoi ? Dans un sens large, c’est une mesure de capacité correspondant à la puissance informatique de minage d’une machine, d’une plateforme. Pour vous faciliter la tâche, le hashrate, c’est la mesure de capacité du hachage, soit le nombre de hash (procédure cryptographique des données) réalisé par seconde. Plus cette valeur est élevée, plus la chance de dénicher un bloc (un contrat de minage) avant les autres est grande. La première étape à franchir sera donc de vérifier le hashrate d’une ferme de minage avec des simulateurs, faites donc des recherches sur la plateforme et aussi sur les témoignages de ceux qui l’ont déjà testé pour avoir une idée précise de sa performance.

Dans un deuxième temps, les plateformes de Cloud fonctionnent d’une manière spécifique et calculent leurs frais selon le type de monnaie minée et leur politique d’exploitation. Entre deux services de Cloud, il est donc naturel de voir de grandes différences de rentabilités selon leurs stratégies et leur politique de gestion. Lisez attentivement les contrats avant de les signer par conséquent et prenez le temps de comparer pour asseoir votre projet sur une base avantageuse.

Les meilleurs services de cloud-mining

Après avoir décortiqué ces quelques notions sur le cloud-mining, il est temps de proposer les meilleures plateformes dédiées à ces tâches pour vous guider dans vos choix. Loin de comparer les différents types de services, voici quelques pistes sûres et potentielles, sérieuses et sécuritaires.

Genesis Mining
Connu de tous et qualifié par de nombreux investisseurs comme le meilleur service de Cloud-mining, Genesis est une entreprise très puissante qui dispose d’un arsenal multiple très compétitif, capable d’assurer vos opérations de minage. Son service se définit comme une proposition de location de matériel liée au minage des crypto-monnaies pour éviter les opérations de gestion matérielle et logicielle. En réalité, ce n’est pas le matériel qu’on loue (puisqu’il n’est pas déplacé chez vous) mais la puissance de hachage.

Avec Genesis, le contrat s’effectue selon l’algorithme de Blockchain sélectionné suivi de l’accord conclu sur les monnaies à miner, on peut choisir de miner directement du Bitcoin, Dash, Ethereum, Litecoin, Monero ou encore Zcash. Une fois signé, l’effet du contrat se reflète sur un retour sur investissement dès 48 heures.

Côté tarif, la fourchette varie de 285 dollars à 6875 dollars le Terahash/s. Tournant sur 5 ans, la machine responsable exploitera sur un contrat de 5 ans, avec un gain de 1400 dollars à une vitesse d’1TH/S .En résumé, cela vaudrait 20 euros par mois.

Hashnet
Hashnet est également performant en termes de location de puissance. Lancé en 2014, ce service est soutenu par Bitmain, le fabricant du matériel ASIC le plus puissant d’aujourd’hui. Selon les informations de la société, le service de cloud de Hashnet rapporterait 14 % des retours sur investissements.
Hashfalre
Propriété de Hascoin, ce service est en compétition avec Genesis et constitue également une des plus grandes fermes de minage du monde. Pour vous faire une idée de sa grandeur, Hashflare recèle plus de 2,5 millions de clients avec des prix très compétitifs. D’autre part, le système de calcul de Hashflare se base sur la maintenance avec 0,00035 dollar par tranche de 10 GH/s. Bien évidemment, les gains seront en fonction de la puissance louée.
Eobot
Plus axé vers la sécurité, un facteur primordial, Eobot est un service de cloud-mining qui propose de multiples solutions de contrôle sur les exploitations minières à savoir l’authentification à deux facteurs, la vérification des comptes et l’avertissement en cas de connexion via d’autres adresses IP, et enfin des contrats de tests de 24 heures pour que les clients puissent juger de sa performance. Il faut avouer que les préceptes de Eobot sont très attrayants par rapport aux autres plateformes de Cloud, cependant, il reste à savoir si les vrais paramètres de performances sont à la hauteur des espérances. Aussi, les frais d’entretien de Eobot coutent 0,000021 dollar par GH/s.
Hashing 24
Cette entreprise de cloud-mining se distingue des autres par son fonctionnement de sous location. La société lancée en 2012 ne propose pas ainsi un service de minage direct mais loue la puissance de hachage à d’autres fournisseurs comme BitFury. Cette caractéristique n’impacte pas sur le fonctionnement global des minages et offre en sus des avantages sur les contrats d’exploitation qui peuvent durer 36 mois.

Faites attention aux arnaques

Faites attention aux arnaques

La crypto-monnaie est une science très vaste et en pleine expansion. Les utilisateurs sont ainsi exposés à de nombreux risques d’arnaque quel que soit le terrain choisi (que ce soit pour le minage, ou les échanges). Dans le cadre des cloud-mining, le risque est également élevé car les clouds-miniers savent profiter des esprits fragiles en proposant des tarifs très réduits suivi de promesses de gains très élevés.
Par ailleurs, il existe de nombreuses plateformes plébiscitées par des groupes d’arnaqueurs dans le but d’attirer l’attention des débutants. Pour éviter de s’engager dans des contrats houleux, suivez bien l’évolution de ces plateformes, renseignez-vous sur des documentations fiables (sur des forums, des plateformes de discussions ouvertes, sur des livres blancs, etc…)

Enfin, fiez-vous aux programmes externes de test de hashrate et lorsque les plateformes proposent des tests, effectuez-les sérieusement pour déceler tous les maux du système, bien qu’il soit difficile de tabler sur une journée de minage pour vérifier la performance d’une plateforme, malheureusement.

Le cloud-mining, faut-il y investir ou pas ?

Si le cloud-mining a été avancé comme solution alternative contre les monopoles, c’est qu’il y a des chances de réussite. Par ailleurs, il n’est pas garanti et repose en grande partie sur des suppositions. Mais quoi qu’il en soit, le service peut être un choix judicieux pour ceux qui éprouvent le besoin de miner sans conditionnement subjectif tout en faisant attention aux contrats et en ayant conscience des probables résultats. Au final, tout ce qui est lié à la crypto-monnaie et au minage n’est pas aussi fiable du moment que cette dernière ne soit pas cernée légalement (il existe de rares endroits où la crypto et ses environs sont réglementés). A chacun de juger des opportunités par conséquent !

La crypto-monnaie est un produit d'investissement hautement volatil. En investissant, votre capital est assujetti à un risque.

Ingénieur Financier et Entrepreneur.Je suis passionné par la finance et l'économie le jour. Geek invétéré durant les heures les plus sombres. J'ai réalisé mon premier investissement en Bitcoin en Octobre 2013, lorqu'il ne valait que 170€.

Nous aimerions avoir votre avis

      Laissez nous un commentaire