La Corée du Sud lance une centrale numérique basée sur la Blockchain à Busan

Le gouvernement sud-coréen s’est récemment lancé dans le développement d’un nouveau projet lié à la Blockchain à Busan. Il a alloué un budget de 4 milliards de wons coréens pour mettre en place une nouvelle centrale virtuelle basée sur la technologie du grand registre distribué dans cette ville.

Une centrale virtuelle dotée de la technologie Blockchain à Busan

La centrale sud-coréenne permettant l’installation d’un espace de collaboration pour les ressources énergétiques augmentera la production d’énergie dans les zones touchées grâce au système de cloud. Elle sera mise en place à Busan, la deuxième ville la plus peuplée du pays. Ce projet représente 4 milliards de won coréens (KRW), soit 3,5 millions de dollars environ.

L’administration municipale s’est montrée favorable aux innovations technologiques apportées par les crypto-monnaies et la Blockchain. Par ailleurs, elle soutient une industrie énergétique unique et innovante à travers le grand registre distribué dans la région sud-coréenne.

La centrale électronique basée sur une Blockchain publique devrait contribuer au développement du secteur énergétique.

Bien que la nouvelle plateforme profitera à Busan en premier lieu, la Blockchain sera partagée par les citoyens et devrait être présentée lors d’un concours de l’année prochaine. Ce concours est organisé par Korea Electric Power Corporation (KEPCO), le plus important service public d’électricité du pays.

Une croissance rapide pour la ville sud-coréenne

Le projet de Virtual Power Plant (VPP) concerne le secteur énergétique de Busan dont les usines de la région et les installations publiques de système de stockage d’énergie ainsi que les centrales solaires. D’ailleurs, les institutions et sociétés locales soutiennent l’initiative Blockchain.

On peut citer Nuri Telecom, Busan City Gas et Korea Industrial Complex Corporation comme participants au projet de grande envergure. Néanmoins, ce n’est pas la première initiative de Blockchain pour Busan. La ville a déjà entrepris quelques projets liés à la technologie du grand registre distribué par le passé.

YooJae-Soo, le Ministre des affaires économiques et l’ancien Directeur Général chargé de la politique financière de la Financial Services Commission (FSC) sud-coréenne, a dirigé une réunion portant sur la Blockchain et les crypto-monnaies plus tôt cette année. Il a mené les discussions sur des changements notables propices aux technologies émergentes, notamment avec la création d’une zone spéciale.

Plus récemment, en juin, l’association Industry-SW ICT Convergence (WICA) a mis en lumière son intention de créer un centre dédié à la Blockchain à Busan. Elle voulait s’inspirer de la Crypto Valley suisse en lançant un espace Blockchain baptisé Haeundae.

L’institution bancaire Shinhan a également annoncé son initiative Blockchain le 10 décembre dernier. Elle vise à utiliser la technologie du grand registre distribué pour réduire les erreurs humaines sur les dossiers internes.

Que pensez-vous de cette centrale numérique ? Donnez-nous votre avis dans la section des commentaires ci-dessous

La crypto-monnaie est un produit d'investissement hautement volatil. En investissant, votre capital est assujetti à un risque.
Antoine

Je suis jeune, je n'ai que 26 ans, mais mon projet c’est de faire découvrir la blockchain aux entreprises françaises. Pour faire un peu plus long, le monde de la crypto-monnaie à lui seul est très vaste. et je m’y spécialise. Je suis également rédacteur et c'est donc avec énormément d'entrain que je vous expose à chaque fois le résultat de mes recherches.

Nous aimerions avoir votre avis

      Laissez nous un commentaire