France : L’AMF émet des avertissements contre une entreprise liée aux crypto-monnaies

L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) a publié des mises en garde contre une société qui propose un cours et des logiciels de trading de crypto-monnaies ainsi qu’un investissement sur les échanges. Une annonce publiée le 9 avril a révélé la nouvelle.

Une mise en garde contre Kuvera

L’organisme de réglementation boursière française a récemment prévenu les résidents du pays d’un danger potentiel lié aux crypto-monnaies.

Kuvera LLC (1) / Kuvera France vise à promouvoir le trading de « produits hautement spéculatifs ». C’est une entreprise qui offre la possibilité de s’inscrire à des formations et à des solutions logicielles présentées comme une aide à l’investissement dans le marché de Fore et des monnaies virtuelles.

Kuvera cible particulièrement les jeunes qui veulent investir dans le secteur émergent. Elle offre une rémunération croissante en fonction du nombre d’abonnés recrutés. Cependant, l’entité ne peut pas opérer au sein des frontières françaises.

« A la suite de plusieurs rapports d’épargnants, dont des parents d’adolescents et des enseignants, l’AMF tient à préciser que cette société n’est pas agréée en France pour exercer une activité réglementée par l’AMF sur le territoire français », peut-on lire dans l’annonce.

Une liste noire émise par l’AMF

Le régulateur a déjà prévenu à plusieurs reprises les citoyens sur les projets suspects au sein de l’industrie du Bitcoin et des altcoins. Quatre sites internet liés aux crypto-monnaies sont sur liste noire depuis décembre dernier car il s’agit d’offres d’investissement non autorisées.

L’autorité a également précisé l’inscription de 21 nouveaux sites internet d’investissement sur la liste en question. Plusieurs d’entre eux sont liés aux crypto-monnaies.

Les projets d’investissement non enregistrés sont de plus en plus nombreux, ce qui inquiète grandement les autorités de régulation. « De nouveaux acteurs non autorisés apparaissent régulièrement » selon la déclaration de l’AMF.

Eric Woerth, le président de la Commission des finances de l’Assemblée nationale française, a incité l’interdiction des monnaies numériques basées sur la confidentialité et la protection de la vie privée.

La Commission des finances a également rédigé un rapport sur les monnaies numériques et leur technologie sous-jacente, la Blockchain il y a un mois.

Woerth a cité quelques inconvénients de ces devises dont la fraude, l’évasion fiscale, le blanchiment de fonds et la consommation très élevée d’énergie.

Ses explications sont les suivantes :

« Nous devons être conscients des problèmes que peuvent poser les crypto-monnaies en termes de fraude, d’évasion fiscale, de blanchiment d’argent ou de fraude, de consommation d’énergie. Il aurait également été opportun de proposer une interdiction de la diffusion et du trading de monnaies virtuelles conçues pour garantir un anonymat complet en empêchant toute procédure d’identification par la conception. »

La crypto-monnaie est un produit d'investissement hautement volatil. En investissant, votre capital est assujetti à un risque.
Antoine

Je suis jeune, je n'ai que 26 ans, mais mon projet c’est de faire découvrir la blockchain aux entreprises françaises. Pour faire un peu plus long, le monde de la crypto-monnaie à lui seul est très vaste. et je m’y spécialise. Je suis également rédacteur et c'est donc avec énormément d'entrain que je vous expose à chaque fois le résultat de mes recherches.

1 Comment
  1. Reply Avatar
    Van Marsenille Jean Marie avril 30, 2019 at 5:25

    Bonjour Antoine,
    Je suis intéressé par tes recherches sur les crypto – monnaie et souhaiterais suivre le résultat de tes recherches.
    Salutations.
    jean-marie.

    Laissez nous un commentaire