Haïti utilise la technologie Blockchain dans le secteur de l’agriculture

Le ministère du commerce et de l’industrie haïtien compte utiliser la technologie Blockchain pour fournir des fruits locaux dans le cadre du développement d’entreprises d’investissements (PDAI).  Etabli en 2013, le PDAI est financé pour une valeur totale de 20 millions de dollars par la banque mondiale. La République Haïtienne veut apporter des améliorations au niveau des agricultures grâce à la Blockchain.

Produire en fonction de la demande

Afin de fournir une technologie novatrice au secteur agricole haïtien, le ministère du commerce et de l’industrie a mis en place un appel d’offres aux entreprises locales. La startup AgriLedger, chargé de transmettre les paiements dans un grand registre distribué et mettre en place la technologie de suivi des livraisons de fruits a pu remporter le concours.

Le nouveau système Blockchain devrait permettre aux agriculteurs de vendre leurs récoltes sur les marchés ainsi que fixer un prix juste pour les fruits dont des avocats, des ananas et des mangues. Aussi, le coût de la production devrait également dépendre de l’offre et de la demande réelle sans aucune négociation avec des tiers.

Michel Ange Pantal, le coordinateur PDAI a expliqué :

« Avec le système Blockchain, les cultures et les paiements sont suivis et donnent aux agriculteurs l’assurance d’un paiement futur tout en garantissant aux acheteurs la qualité attendue des produits. Ce suivi inédit se poursuit jusqu’au consommateur final, qui peut alors vérifier l’identité de l’agriculteur, l’origine du produit (via la localisation GPS) et même les paramètres d’évaluation pour chaque partie de la chaîne de valeur (tarification transparente). »

Rapprocher tous les acteurs de la chaine d’approvisionnement

Geneviève Léveillé, le PDG d’AgriLedger a également commenté l’initiative en disant :

« Il y a tellement d’acteurs différents : agriculteurs, prestataires logistiques, distributeurs et épiceries, impliqués dans l’agriculture que les systèmes centralisés actuels ne fonctionnent tout simplement pas. Avec l’appui de la Banque mondiale, nous aiderons les agriculteurs haïtiens à obtenir le meilleur prix possible pour leurs produits tout en donnant aux consommateurs finaux l’assurance que ce qu’ils consomment est sûr et frais. »

Le ministère du commerce estime qu’un parrainage de formation et une assistance technique pour les membres futurs du système Blockchain s’impose. Dans la mesure où ces derniers sont encore novices en ce qui concerne la décentralisation.

Emmanuel Macron, le président français a demandé à ce que l’Union Européenne utilise la technologie du grand registre distribué (DLT) afin de rivaliser avec les fermes américaines, chinoises et russes. Il pense que recourir à la Blockchain dans la chaine d’approvisionnement en produits agricoles apportera l’innovation, la transparence, l’immuabilité, la réduction des coûts et des prix ainsi que la confiance dont a besoin le secteur pour concurrencer les agricultures étrangères.

L’Inde a commencé à utiliser une plateforme Blockchain d’approvisionnement en café à travers une initiative similaire.

 

La crypto-monnaie est un produit d'investissement hautement volatil. En investissant, votre capital est assujetti à un risque.
Aurore

Je suis étudiante en Marketing et je m’appelle Aurore. Sur acheterbitcoin.pro, vous aurez les bons tuyaux et des détails sur les crypto-monnaies. En tant que webmarketeuse, je filtre tout pour ne laisser passer que les meilleurs choix afin de vous aiguiller dans vos futurs investissements.

Nous aimerions avoir votre avis

      Laissez nous un commentaire