Hong Kong : les traders frauduleux de Bitcoin risquent 5 ans de prison

James Lau, le secrétaire aux services financiers et au Trésor de Hong Kong, a fourni quelques précisions quant aux transferts de fonds commerciaux relatifs à l’extraction minière de crypto-monnaies au cours d’une annonce récente.

Les traders de Bitcoin et d’altcoins sont exposés à des poursuites judiciaires avec une peine maximale de cinq ans en prison ferme. Cela en cas de pratiques commerciales déloyales sur le matériel minier de crypto-monnaies. Ils pourraient éventuellement payer une amende pouvant atteindre les 0,5 million de dollars.

Nombreuses sont les pratiques commerciales illégales dont parle Lau. On peut citer la fausse description commerciale et la publicité à l’’appât. L’omission trompeuse, la pratique commerciale agressive ainsi que l’acceptation de paiement à tort sont également passibles de sévères punitions légales à Hong Kong.

L’affaire Ching-kit

Un membre du conseil législatif de la région asiatique a demandé des explications sur une affaire en particulier. Wu Chi-wai a mentionné l’incident dans lequel des investisseurs avaient été trompé.

Des malfaiteurs les ont poussés à acheter des installations minières de monnaies virtuelles. Il s’agit d’une affaire de 3 millions de dollars HK. L’entrepreneur bien connu du secteur local de crypto-monnaies Wong Ching-kit fait partie de cette supercherie.

« Les investisseurs de Hong Kong prétendent qu’ils ont perdu 3 millions de dollars HK$ en capital-risque d’un promoteur de crypto-monnaie que l’on croit être derrière la cascade d’argent tombant du ciel. #crypto #bitcoin #crypto-monnaies », peut-on lire dans un tweet de Suisse option publié le 8 janvier dernier.

De nombreux résidents de Hong Kong auraient été trompé par Ching-kit. Il a incité l’investissement dans du matériel d’exploitation minière du Filecoin.

Afin d’attirer les investisseurs naïfs, le criminel aurait promis un bénéfice sur les trois mois suivant l’achat. Les victimes ont su plus tard que la crypto-monnaie Filecoin n’était cotée sur aucun échange de monnaies virtuelles, ce qui empêche toute tentative de vente. Les malfaiteurs ont aussi promis un remboursement qui n’a jamais eu lieu.

Très vite après la médiatisation de l’affaire, Ching-Kit a jeté plusieurs billets de banques du haut d’un immeuble de Hong Kong.

La régulation des crypto-monnaies à Hong Kong

Le pays reste vigilant en ce qui concerne le secteur émergent. Aucune modification sur les règles en vigueur n’est envisagée pour l’instant mais le pays reste ouvert aux éventuels développements.

La nouvelle règlementation des crypto-monnaies est entrée en vigueur il y cinq mois. La Securities and Futures Commission (SFC) de la nation asiatique l’a introduit.

La protection des investisseurs reste le point le plus important. Ashley Alder, le PDG de la SFC a expliqué :

« Les mesures annoncées aujourd’hui nous permettent de réglementer la gestion ou la distribution des monnaies numériques d’une façon ou d’une autre afin que les intérêts des investisseurs soient protégés au niveau de la gestion des fonds ou au niveau de la distribution, ou les deux. Nous espérons encourager l’utilisation responsable des nouvelles technologies et offrir aux investisseurs plus de choix et de meilleurs résultats. »

 

La crypto-monnaie est un produit d'investissement hautement volatil. En investissant, votre capital est assujetti à un risque.
Julien

Moi c'est Julien, 38 ans et gérant d’entreprise. Je vous livre ici tout ce qu'il y a à savoir sur la cryptomonnaie, toujours avec l'envie de décrypter les termes nouveaux. Aussi, j’ai investi dans des cryptomonnaies telles que le IOTA et le Litecoin au tout début de leur lancement. Même si je fais ça à côté de mon vrai job, je reste bien renseigné sur les altcoins.

Nous aimerions avoir votre avis

      Laissez nous un commentaire