Iota Coin – Guide complet de la crypto Internet of Things

Qu’est-ce que IOTA ?

IOTA signifie Internet of Things Application, et c’est crypto avec une nouvelle technologie qui facilite les transactions entre les appareils connectés sur internet, d’ou le Internet of Things (IoT).

IOTA s’attaque aux problèmes de frais de transaction et d’évolutivité des technologies blockchain en éliminant le bloc et la chaîne. Au lieu de cela, pour soumettre une transaction au ledger IOTA, vous devez vérifier deux autres transactions précédentes.

Cette méthode de vérification signifie qu’il n’ y a pas de grand livre central et que les mineurs n’ont pas besoin d’alimenter le réseau.

Au fur et à mesure que les appareils sur le réseau vérifient de façon aléatoire les transactions des uns et des autres, ils établissent un consensus à travers le réseau de connexions entre les transactions. En cryptographie, ce type de vérification est connu sous le nom de Graphique Acyclique Dirigé (DAG – Directed Acyclic Graph), mais les créateurs de IOTA l’appellent le Tangle.

Comme la puissance de calcul dans le Tangle augmente avec la croissance du réseau, IOTA promet des transactions rapides et gratuites. Il est également conçu pour traiter les micro-paiements et les paiements entre machines, facilitant ainsi toute une micro-économie machine-à-machine.

Bien que IOTA fasse de grandes promesses, la technologie est encore nouvelle, et elle n’est pas sans ses détracteurs. Dans cet article, nous examinerons le fonctionnement de IOTA, ce à quoi il pourrait servir, certaines des critiques auxquelles il est confronté et si vous devriez investir dans le jeton ou pas.

Détails techniques de IOTA

  • Lancement: 11 juin 2016
  • Offre totale de coins : 2 779 530 283 277 761
  • Algorithme : Preuve de travail (PoW) utilisant une version de SHA-3
  • Temps par block / Récompens e: Pas de blocks, il faut vérifier deux transactions pour soumettre votre propre transaction

 

 Le défit de IOTA : Automatiser les paiements Machine-to-Machine

L’Internet des objets est déjà une force majeure de l’économie mondiale. Le nombre d’appareils connectés croit de façon exponentiel chaque année, de la balance connectée au caméra wifi en passant même par les jouets pour enfants.

Les entreprises créent des caméras, des capteurs et d’autres dispositifs pour surveiller les conditions dans les usines, les couloirs de navigation, les fermes, les magasins et les maisons. Selon les recherches de Gartner, l’IdO est passé à 8,4 milliards d’appareils en 2017, et les perspectives de croissance future sont exponentielles.

La vision d’IOTA est d’être la plate-forme pour les transactions machine-to-machine (M2M). Les fondateurs de l’IOTA ont lancé la société après avoir travaillé dans l’industrie de l’IdOT, et ils font valoir que pour que l’IoT soit le plus utile possible, les périphériques du réseau doivent partager et allouer les ressources efficacement.

Cela signifie que les appareils doivent pouvoir acheter plus d’électricité, de bande passante, de stockage ou de données lorsqu’ils en ont besoin, et vendre ces ressources lorsqu’ils n’en ont pas besoin.

Même sur un petit réseau, cela signifie potentiellement des douzaines de transactions par seconde car les appareils communiquent et utilisent des ressources. Avec tant de transactions, à une échelle aussi petite et rapide, les fondateurs de IOTA estiment que la technologie des chaînes de blocks n’est pas adaptée aux applications IoT, et ils ont probablement raison vu ce qui se passe avec la saturation du réseau Bitcoin.

Les réseaux Blockchain se battent avec la scalabilité (comme nous le constatons avec le débat sur les forks SegWit2x de Bitcoin), et ils ont souvent recours à des frais pour que les mineurs incluent votre transaction dans un bloc plus tôt. IOTA a pour objectif de résoudre à la fois l’évolutivité et les frais grâce à son nouveau réseau afin que des milliards de dispositifs IoT puissent l’utiliser.

Scalabilité : IOTA n’est pas une techno Blockchain mais DAG

Iota-tangle-1

Comme IOTA prévoit d’avoir des milliards de noeuds de transaction sur son réseau une fois qu’il sera complètement implémenté, les fondateurs ont eu besoin de concevoir un réseau où la puissance de traitement augmente à mesure que les noeuds sur le réseau grandissent. À cette fin, ils ont conçu le Tangle, un système consensuel où le dispositif qui soumet une nouvelle transaction doit d’abord vérifier deux autres transactions sur le réseau. Pour chaque vérification, le vérificateur effectue une petite preuve de travail reliant les transactions au Tangle global.

Le Tangle signifie que le consensus est atteint sur la base d’un réseau de vérifications. Chaque transaction est liée aux deux transactions qu’elle a vérifiées et, au fil du temps, elle sera liée aux transactions futures qui la vérifieront. Cela résout le problème d’évolutivité, car le réseau ne repose plus sur une chaîne de block centrale.

Chaque nouvel appareil sur le réseau apporte sa puissance de calcul au réseau lorsqu’il soumet une transaction. Le Tangle élimine également le mining de blocs, et toutes les coins IOTA ont été créées à la genèse du réseau.

Frais de transaction : pourquoi IOTA est gratuit

Étant donné que vous contribuez à la puissance de calcul du réseau lorsque vous soumettez une transaction, le coût d’utilisation du réseau n’est que la quantité d’électricité nécessaire pour vérifier deux autres transactions sur IOTA. Le Tangle permet à IOTA de fonctionner sans frais, et cela signifie que le réseau est encore plus réparti qu’un réseau à chaînes de blocks. Avec la blockchain, le réseau est réparti entre les mineurs seulement qui vérifient les transactions. Avec le Tangle, le réseau est réparti entre tous les nœuds participants du réseau.

L’absence de frais est essentielle à la mission de IOTA qui consiste à assurer la maintenance des appareils de l’IOT. Ces appareils effectuent souvent des transactions à des fractions de centime d’euro avec une fréquence élevée. Les frais imposés sur ces petites transactions rendraient les micropaiements impossibles. Pour être la colonne vertébrale de l’économie future, IOTA doit être sans frais.

Comprendre l’attaque à 34% et le rôle du coordinateur

Ceux qui connaissent bien la technologie de la blokchain savent qu’une chaîne de blocs est vulnérable si une partie a 51% de la puissance de calcul sur le réseau. A ce stade, il est théoriquement possible pour un mauvais acteur de créer et de vérifier de fausses transactions. Comme IOTA utilise le Tangle pour vérifier ses transactions, il est théoriquement vulnérable si l’une des parties ne contrôle que 34% (supérieur à 1/3) de la puissance de calcul du réseau.

Il ne faut pas sous-estimer la difficulté de la mise en œuvre d’une attaque de 34% contre le Tangle de IOTA. Comme le Tangle est un réseau compliqué de nœuds et de transactions, vous devrez encore découvrir le réseau s’enchevêtre avant de pouvoir exploiter votre avantage de 34 %.

C’est au début de la mise en œuvre de IOTA qu’elle est la plus vulnérable à une telle attaque. Comme le réseau initial est petit, avec moins de nœuds, il est plus facile pour un attaquant d’accumuler une part de 34% du réseau. Pour lutter contre cette menace, IOTA fait appel à un « Coordinateur » pour sa mise en œuvre rapide, afin de s’assurer que le Tangle précoce n’est pas compromis.

Bien qu’il s’agisse d’une étape nécessaire pour la sécurité dès le début, IOTA prévoit d’éliminer le coordinnateur une fois que le réseau sera suffisamment solide, cela signifie que la plate-forme et la monnaie sont actuellement centralisées, et vous devez faire confiance à la Fondation IOTA si vous décidez d’investir.

Technologies exclusives de IOTA

L’équipe autour de IOTA a reçu des éloges et des critiques pour son utilisation des nouvelles technologies dans le développement de la plate-forme. A l’origine, IOTA utilisait sa propre fonction de hachage connue sous le nom de Curl pour toutes les preuves de travail et la génération de clés. Bien que le hachage par preuve de travail ait depuis lors évolué vers un protocole SHA-3 plus traditionnel, IOTA utilise toujours la fonction de hachage Curl propriétaire pour d’autres applications de la plate-forme.

IOTA implémente également une logique trinaire, au lieu de binaire. L’utilisation de processeurs à trois états pourrait se traduire par des avantages en termes d’efficacité et de puissance de calcul globale. IOTA travaille en étroite collaboration avec JINN Labs sur le matériel pour les périphériques IoT qui sont capables d’effectuer des calculs trinaires.

Cela montre quelque part que IOTA essaie d’innover au delà du Tangle et de sa crypto-monnaie.

Quelles sont les faiblesses de IOTA et les critiques qu’on peut faire à IOTA

Un certain nombre d’experts en cryptologie ont mis en doute la viabilité de IOTA en tant que plateforme. En effet, avec la mise en œuvre de tant de nouvelles technologies à la fois, il est difficile de croire qu’il n’y a aucune faiblesse ou lacune dans la mise en œuvre de IOTA. La technologie qui sous-tend IOTA n’a tout simplement pas été suffisamment testée pour savoir comment elle fonctionnera à grande échelle et si elle résistera aux attaques. Ce manque général de tests et d’examen par les pairs est la plus grande préoccupation des détracteurs de IOTA.

Plus tôt cette année, le MIT et l’Université de Boston ont fait des vagues en publiant un article cinglant décrivant les failles critiques de sécurité de la fonction de hachage utilisant la fonction Curl de IOTA. L’idée que IOTA utilise son propre algo propriétaire de cryptographie est fortement critiquée dans la communauté et parmi les experts. Il faut des années pour développer, tester et réviser une bonne cryptographie. L’algorithme de hachage SHA-3 a pris neuf ans à être mis en oeuvre, et les experts ont montré des inquiétudes que les développeurs de IOTA ont choisi d’essayer d’écrire leur propre cryptographie au lieu d’utiliser les normes établies. Ces préoccupations ont entraîné une certaine instabilité des prix du jeton IOTA.

Il est facile d’oublier, cependant, que chaque nouvelle technologie passe par des obstacles techniques et des difficultés de croissance. Bitcoin a eu le scandale de Mt.Gox, et Ethereum a survécu au piratage du DAO. Bien que la technologie et la mise en œuvre de IOTA changera certainement, les investisseurs potentiels devraient considérer l’architecture globale de la cryptocurrency IOTA et l’historique de l’équipe de développement lorsqu’ils envisagent d’investir.

Comprendre IOTA en Podcast/Vidéo

IOTA - Internet of Things Application

Vidéo IOTA

Notre avis sur IOTA

La cryptomonnaie IOTA utilise une technologie qui a beaucoup de potentiel.

En cas de succès, le Tangle pourrait être un concurrent viable à la blockchain pour les transactions, et le marché de l’Internet des Objets ainsi que des micro-transactions ne fera que continuer à croître. Cependant, comme IOTA est à la pointe de la technologie, sa technologie n’a pas été testée à fond. En fin de compte, votre décision d’acheter IOTA devrait être basée sur une recherche approfondie sur la technologie et ses fondateurs. Le tangle de IOTA pourrait être la prochaine grande avancée en cryptographie, mais investir dans une technologie non testée est intrinsèquement risqué.

Ou acheter IOTA ?

Si vous souhaitez acheter des IOTA, la plateforme que nous vous recommandons et Binance. Voici un avis sur Binance ou encore un tutoriel Binance.

Binance - Grand choix de crypto-monnaies alternatives

Binance est la plateforme de tous les crypto-traders qui souhaient diversifier leur portefeuille avec d'autres altcoins

 

Nous soutenir
Vous avez aimé cet article ? Envoyez-nous un café numérique pour nous donnez l’énergie d’écrire le suivant !

Adresse BTC : 1BNCTjgpvz9pzubjWGm797YSuxwCe9yAgA

Adresse LTC : LYrKYZMGinceoXsrrfSNze782hVhbmkPxB

Adresse ETH : 0xf0b3b58bc74eef9059e83de9bdf51e2833538e4b

Ingénieur Financier et Entrepreneur.Je suis passionné par la finance et l'économie le jour. Geek invétéré durant les heures les plus sombres. J'ai réalisé mon premier investissement en Bitcoin en Octobre 2013, lorqu'il ne valait que 170€.

Nous aimerions avoir votre avis

      Laissez nous un commentaire