La Chine devient un leader mondial en terme de projets liés à la technologie Blockchain

 

Le gouvernement chinois serait en tête de classement parmi les pays qui développent des projets liés à la Blockchain. Le quotidien chinois anglais China.org.cn a rapporté la nouvelle le 28 mars dernier. L’adoption de la technologie du grand registre distribué bat son plein au sein du pays asiatique mais les crypto-monnaies restent sur le banc de touche.

La Chine s’impose

La technologie Blockchain est adoptée à l’échelle mondiale par de nombreuses nations qui tentent de résoudre les problèmes actuels ou améliorer l’efficacité et l’efficience dans plusieurs domaines.

Parmi tous les projets en cours, 263 sont basés en Chine, soit 25 % des projets liés à la technologie sous-jacente aux monnaies virtuelles. Diverses industries chinoises sont intéressées par l’utilisation de la Blockchain, notamment le secteur de la fabrication, de la logistique, de la finance, des soins de santé et de la chaine d’approvisionnement.

Zhang Feixue, le rédacteur en chef de Blockdata, un fournisseur de services de données siégeant à Amsterdam a déclaré :

« La principale force de la Blockchain réside dans la gestion décentralisée des données. Elle peut servir l’économie réelle en termes de circulation et de distribution. Dans le domaine de l’économie industrielle, la Blockchain permet à divers actifs de circuler dans le monde numérique, c’est donc une véritable porte d’entrée vers la numérisation pour les industries. »

Chris Church, le directeur de développement commercial de l’entreprise Digital Asset basée aux Etats Unis, à New York estime qu’une collaboration avec la Chine et les pays voisins pour faire des affaires serait très ingénieuse. En attendant, l’entreprise a signé un partenariat avec Hong Kong Exchanges and Clearing (HKEX).

Une déclaration de Church se lit comme suit :

« L’une des raisons pour lesquelles HKEX est si importante pour nous, c’est parce qu’elle est une porte d’entrée sur le marché boursier du continent. »

Utiliser la technologie révolutionnaire malgré l’interdiction des ICO et crypto-monnaies

La nation chinoise a été fortement marquée par la régulation des crypto-monnaies et de la Blockchain. Alors que d’autres pays établissent des cadres réglementaires pour le bon déroulement des échanges, les autorités de régulation chinoise ont fermé les crypto-bourses locales en septembre 2017.

En même temps, le gouvernement bannit les Initial Coin Offering (ICO). Il considère les ICO comme une méthode illégale de collecte de fonds.

Cependant, le pays dépense des quantités énormes d’argent pour financer les projets Blockchains. Au moins 615 entreprises liées au grand registre distribué sont basées en Chine. 80 % ont été créé entre 2016 et 2018, la moitié cible le secteur financier.

Li Qilei, le directeur technique de développeur de la plateforme Blockchain Qulian Technology, a également commenté l’utilisation croissante de cette innovation technologique. Il a affirmé que le secteur financier était le plus gros utilisateur de la Blockchain, en particulier pour la titrisation des actifs bancaires et des courtiers.

La crypto-monnaie est un produit d'investissement hautement volatil. En investissant, votre capital est assujetti à un risque.
Aurore

Je suis étudiante en Marketing et je m’appelle Aurore. Sur acheterbitcoin.pro, vous aurez les bons tuyaux et des détails sur les crypto-monnaies. En tant que webmarketeuse, je filtre tout pour ne laisser passer que les meilleurs choix afin de vous aiguiller dans vos futurs investissements.

Nous aimerions avoir votre avis

      Laissez nous un commentaire