La présidente des Îles Marshall critiquée sur un projet de crypto-monnaie

Hilda Heine, la présidente de la République des Îles Marshall, a dû faire face à un vote de censure de son parlement pour un projet de crypto-monnaie jugé funeste.

Une motion contre le lancement du Sovereign

Le Parlement des Îles Marshall a approuvé le lancement d’une monnaie virtuelle étatique baptisée Sovereign (SOV) en février 2018. Alors que cette crypto-monnaie devait être mise en circulation avant la fin de cette année, elle est aujourd’hui fortement désapprouvée par son caractère rédhibitoire.

Initialement, SOV a été créé pour concurrencer largement le dollar américain, également utilisé comme monnaie fiduciaire aux Îles Marshall – bien que ces devises pourraient toutes les deux servir de monnaies légales.

Le pays traverse une période difficile suite à une série de catastrophes. Par conséquent, le Sovereign était destiné à maintenir l’indépendance financière des Îles Marshall tout comme la crypto-monnaie controversée du Venezuela, le Petro.

Toutefois, un groupe de huit sénateurs, dont Casten Nemra, a introduit un vote de censure contre l’administration de la présidente. La motion a été présentée lundi dernier avec 50 jours de séances dédiées à la session parlementaire de 2018.

Le vote aura lieu lundi prochain et les questions sur la décision seront débattues au Parlement des Îles Marshall avant cette date. A l’heure actuelle, le parlement compte 50 % de partisans et 50 % d’opposants à Heine.

Hilda Heine

Plusieurs opposants

Le FMI a également critiqué le projet de crypto-monnaies initié par la présidente, en émettant plusieurs mises en garde contre le gouvernement des Îles Marshall en septembre.

L’utilisation d’une crypto-monnaie comme deuxième monnaie légale est hautement risquée. Elle déstabilise autant la situation financière du pays que les relations avec les institutions bancaires à l’étranger.

Il faudrait créer « des cadres politiques solides » en premier lieu d’après le FMI. L’organisation a demandé aux Îles Marshall de reconsidérer leur projet de crypto-monnaie et d’attendre le bon moment pour entamer une telle initiative.

Le département du trésor américain s’est opposé au lancement du Sovereign pouvant engendrer des risques macroéconomiques extrêmes. D’autre part, la startup israélienne chargée du développement de la crypto-monnaie manque cruellement d’expérience financière.

Le sénateur Casten Nemra estime que le battage médiatique autour du projet de monnaie virtuelle et les retours négatifs à l’échelle internationale nuisent fortement à la réputation du pays. Par conséquent, une telle ambition n’en vaut pas la peine.

Les autorités de Rongelap Atoll ont proposé un refuge spécial pour les investisseurs plus tôt cette année. Toutefois,l’administration de Heine l’a rejeté citant une violation de lois et d’accords financiers entre les Îles Marshall et d’autres pays.

Le SOV pourrait servir de précédent pour la création d’autres crypto-monnaies nationales. Il pourrait tout autant déstabiliser la finance déjà affaiblie du pays et ternir l’image des monnaies virtuelles étatiques.

Que pensez-vous de ce projet de crypto-monnaie qui a été fortement critiqué ? Donnez-nous votre avis dans la section des commentaires ci-dessous

La crypto-monnaie est un produit d'investissement hautement volatil. En investissant, votre capital est assujetti à un risque.
Elza

Coucou moi c'est Elza ! Je m'intéresse aux monnaies de toutes sortes. Ayant un master en finance et mathématiques, je suis émerveillée à chaque fois que j'entends parler du monde de la crypto-monnaie, peut être parce que je suis une vraie geek au fonds de moi. J'écris sur ce blog pour que vous soyez émerveillés à votre tour en découvrant tout ça.

Nous aimerions avoir votre avis

      Laissez nous un commentaire