Les réseaux décentralisés de la Blockchain sont-elles réellement immuables ?

L’industrie des crypto-monnaies et de la technologie Blockchain a toujours souligné sa résistance aux censures grâce au caractère immuable du grand registre distribué (DLT). Cependant, cette fonction n’est pas totalement fiable selon une étude. Bien que les réseaux décentralisés permettent le stockage permanent des données sans la permission de quiconque, même les dapps les plus performantes ont des points faibles.

La décentralisation a ses failles

Somesing, une application de karaoké très populaire de la Corée du Sud est désormais disponible sur Google Play. Elle est en train de développer une nouvelle application décentralisée compatible avec Dappradar et State of the Dapps.

Pour leur part, les sites internet comme Coinmarketcap suivent les activités quotidiennes des crypto-monnaies et de leurs développeurs en précisant les transactions sur la Blockchain en temps réel.

En comparaison, Somesing a peu de chance de tester les limites de l’hébergement sur le grand registre distribué. Plusieurs d’Apps ont cependant traversé une période difficile à cause de ce genre de problème.

Les dapps du Tron et de l’Eos sont pour la majorité destinés aux jeux vidéo. Tronvegas, Tronbet et Eosbet atteignent chacun les 100 000 transactions hebdomadaires avec un volume de transactions très impressionnant.

Tronbet peut atteindre les 350 000 $ sur une période de 7 jours pour plus de 460 000 transferts de fonds. Tronvegas est moins performant mais compte comme même 3 500 utilisateurs quotidiens. Les performances de ces plateformes atteignent des sommets grâce au réseau décentralisé sans permission. Les jeux vidéo sont accessibles pour tous les joueurs du monde entier quel que soit leur emplacement géographique et leur âge.

Une collaboration avec le Japon

Le monde des crypto-monnaies et de sa technologie sous-jacente est en constante évolution. De nombreux réseaux décentralisés à travers le monde travaillent en collaboration avec des entreprises et entité pour assurer l’évolutivité du secteur.

A titre d’exemple, le Tron a signé un accord partenarial avec le gouvernement Japonais pour entraver l’utilisation des cartes de jeu sur le territoire insulaire du Pacifique. Sachant que le Japon est très strict quant à la circulation des crypto-monnaies, le fondation Tron soutient le blocage des joueurs ayant des adresses IP japonaises.

« Ce n’est pas parce que quelque chose peut être stocké sur la Blockchain qu’on peut y accéder », a précisé le Tron.

L’initiative du Tron va à l’encontre du fondement même des technologies émergentes. Alors que l’industrie se bat contre la résistance à la censure, la fondation aide un gouvernement à interdire des contenus.

David Morris a déclaré :

« Si la Fondation Tron est capable de  » décourager  » les utilisations illégales du réseau Tron dans des juridictions spécifiques, vous pouvez parier que de nombreux gouvernements voudront aider à  » décourager  » le piratage du réseau BitTorrent [appartenant à Tron] »

La crypto-monnaie est un produit d'investissement hautement volatil. En investissant, votre capital est assujetti à un risque.
Julien

Moi c'est Julien, 38 ans et gérant d’entreprise. Je vous livre ici tout ce qu'il y a à savoir sur la cryptomonnaie, toujours avec l'envie de décrypter les termes nouveaux. Aussi, j’ai investi dans des cryptomonnaies telles que le IOTA et le Litecoin au tout début de leur lancement. Même si je fais ça à côté de mon vrai job, je reste bien renseigné sur les altcoins.

Nous aimerions avoir votre avis

      Laissez nous un commentaire