Plus de 50 banques participent à la simulation des procédures de lettre de crédit sur la Blockchain

Près de 50 banques dont 20 institutions financières ont pris part à la simulation de transactions par lettres de crédit sur la plateforme Blockchain de R3 dans 27 pays sur six continents à travers le monde. L’initiative baptisée Voltron a pu terminer les essais qui ont duré six semaines selon un communiqué de presse.

Une cinquantaine de participants aux tests sur la Blockchain de financement du commerce

La grande majorité des participants, soit 96 %, ont déclaré que le système novateur Voltron faisait économiser beaucoup d’argents aux procédures de lettres de crédit. D’autre part, il accélère la démarche et élimine les rapprochements fastidieux.

Voltron favorise la lutte contre la fraude au financement du commerce. Près de 86 % des sociétés sont convaincues que les inefficiences sont intolérables tandis que 61 % envisagent de passer au financement par compte ouvert.

Selon les explications de la société, Voltron réduit le temps d’exécution des lettres de crédit à moins de 24 heures. Auparavant, la procédure nécessitait 5 à 10 jours.

Il s’agit d’un mouvement profitable à tous car Voltron fait en sorte que les écarts puissent s’identifier et se corriger dans les plus brefs délais. Denis Dodon, le responsable de CIB Innovations chez Alfa Bank a précisé son appréciation grandissante de l’initiative. Chris Sunderman, le responsable du mouvement Blockchain et du financement du commerce chez ING a déclaré :

« L’essai a été une grande collaboration entre les banques et les entreprises, R3 et CryptoBLK, et il assure une meilleure compréhension des possibilités et des avantages de Voltron : la numérisation de bout en bout des lettres de crédit. »

« Cela permettra d’élargir la base de soutien de Voltron et de développer un réseau de banques plus vaste et géographiquement bien réparti pour l’adopter, ce qui permettra d’augmenter le nombre de transactions dans la phase de production », a ajouté Sunderman.

Les banques se mobilisent

Les institutions bancaires fondatrices de Voltron sont les suivantes : Bangkok Bank, BNP Paribas, CTBC, HSBC, ING, Natwest, SEB et Standard Chartered. 19 autres banques les ont rejointes pour le procès – ABN AMRO, Alfa Bank, Banco Crédit du Pérou-BCP, Banorte, BCI, la succursale de China Everbright Bank Hong Kong, CIB, Commerzbank Commercial Bank of Qatar, Ekman & Co AB, LH. TRADING, MUFG, Natixis, la Banque nationale d’Egypte, RBI, SABB, Scylla, Standard Bank, la Société Générale et The Saudi British Bank.

Néanmoins, Voltron n’est pas le seul consortium de financement pour le commerce transfrontalier. On peut citer Komgo, une initiative qui se concentre sur les lettres de crédit et les produits de base. Pour leur part, We.trade et Marco Polo se chargent du financement de commerce en compte ouvert.

Des rapports de mars dernier soutiennent les efforts de la banque britannique HSBC à s’associer aux banques sud-coréennes pour déployer Voltron dans ce pays asiatique.

La crypto-monnaie est un produit d'investissement hautement volatil. En investissant, votre capital est assujetti à un risque.
Martin

J'ai une certaine expérience dans les actions en bourse, mais depuis que je me suis mis à trader les cryptomonnaies c'est devenu rapidement ma seule occupation et passion. J'ai eu beaucoup de chances puisque je suis trader en ligne et que j’ai investi dans des Ethers avant octobre 2017. Ça m’a appris des choses que j’aimerais partager avec vous.

Nous aimerions avoir votre avis

      Laissez nous un commentaire