La police japonaise souligne la hausse des crypto-transactions douteuses

Les crypto-bourses japonaises viennent de signaler 5 944 transactions suspectes des premiers mois de 2018.

Les cas signalés ont augmenté de 788 % entre 2017 et 2018

L’agence nationale de police a révélé plusieurs signalements de transactions présumées illégales de monnaies virtuelles entre janvier et octobre. Alors qu’il n’y a eu que 669 cas alertés en 2017, 5 944 individus ont été signalés cette année. Ils sont suspectés de blanchiment d’argent et d’autres activités illicites relatives aux monnaies numériques.

Le nombre de cas a explosé suite à la mise en place de la loi obligeant les opérateurs du secteur émergent à signaler les transactions numériques douteuses aux autorités policières.

La Financial Services Agency (FSA) a mis en vigueur la réglementation en avril 2017 et l’agence de police nationale du Japon ou la NPA a rapporté un nombre alarmant de cas signalés.

Les crypto-bourses sont soumises aux normes de lutte contre le blanchiment d’argent (AML) et aux règles d’identification de la clientèle (Know Your Customer), ce qui explique leur initiative.

« Il y a déjà un certain temps que le système de rapport a été mis en place, et il a été adopté par l’industrie grâce aux conseils de la Financial Services Agency », a déclaré un responsable de la NPA en s’adressant à Japan Times.

Les transactions suspectent de crypto-monnaies ne représentent que 1,7% des transactions totales

Les opérateurs de l’industrie de la Blockchain et des crypto-monnaies auraient pris conscience de l’importance des déclarations sur les transactions frauduleuses.

Pendant ce temps, le gouvernement japonais travaille sur la prévention de l’évasion fiscale des profits générés par les transactions en Bitcoin et en altcoin.

Le Japon se concentre actuellement sur la manière de permettre l’obtention de crypto-données intermédiaires transactionnelles.

Cependant, il est important de noter que les crypto-transactions ne représentaient que 1,7 % du total des transactions numériques suspectes.

La police nationale japonaise a reçu 346 139 rapports de transactions suspectées de blanchiment d’argent et de transactions financières illégales sur les 10 derniers mois. La grande majorité des déclarations étaient faites par des banques et d’autres institutions financières.

Certains rapports médiatiques survenus cette semaine concernent l’éventuelle introduction de réglementation plus stricte en matière d’Initial Coin Offering (ICO). La FSA l’a suggéré dans le but de protéger les investisseurs contre les tentatives de fraudes.

Le crypto-marché traverse une période difficile en raison des baisses de prix conséquents. Au moment de la rédaction de ce rapport, la valeur de la plus importante monnaie virtuelle, le Bitcoin, est aux alentours de 3 312 $, en baisse de 9,64 % sur les 24 dernières heures. Pourtant, il a atteint le sommet historique de 20 000 $ en mi-décembre 2017.

Que pensez-vous de ce rapport ? Donnez-nous votre avis dans la section des commentaires ci-dessous

La crypto-monnaie est un produit d'investissement hautement volatil. En investissant, votre capital est assujetti à un risque.
Antoine

Je suis jeune, je n'ai que 26 ans, mais mon projet c’est de faire découvrir la blockchain aux entreprises françaises. Pour faire un peu plus long, le monde de la crypto-monnaie à lui seul est très vaste. et je m’y spécialise. Je suis également rédacteur et c'est donc avec énormément d'entrain que je vous expose à chaque fois le résultat de mes recherches.

Nous aimerions avoir votre avis

      Laissez nous un commentaire