Seulement 1,3 % des transactions en BTC sont des paiements en 2019

Un rapport récent de l’entreprise d’analyse Blockchain Chainanalysis suggère que la grande majorité des transactions en Bitcoin concernent des plateformes de trading. A peine 1,3 % des transferts de fonds en BTC effectuées cette année sont des paiements.

98,7 % des transactions en Bitcoins sont réservées au trading

D’après les résultats des recherches de Chainalysis, presque personne n’utilise les crypto-monnaies comme mode de paiement de service et de produits. L’économie du Bitcoin repose sur la spéculation bien que l’industrie veuille en faire un système de paiement global.

Basé à New York, Chainalysis Inc. est un centre de recherche en technologie de grand registre distribué. Il a basé sa recherche sur les quatre premiers mois de 2019. Un courriel de Kim Grauer envoyé à Bloomberg se lit comme suit :

« L’activité économique du Bitcoin continue d’être dominée par le trading en bourse. Cela suggère que l’utilisation principale du Bitcoin reste spéculative et que l’utilisation courante du Bitcoin pour les achats quotidiens n’est pas encore une réalité. »

La rédactrice en chef de Bloomberg, Olga Kharif, affirme l’existence d’une « réalité inconfortable » masquée par la tendance haussière de la crypto-monnaie phare.

« C’est devenu le principal dilemme des crypto-monnaies. Le Bitcoin a besoin d’un battage médiatique pour attirer l’attention du grand public afin d’être considéré comme une alternative électronique viable à la monnaie fiduciaire, mais il a développé une culture de’hodlers’ qui prônent l’accumulation plutôt que la dépense », a-t-elle expliqué.

D’un autre côté, les fluctuations du marché peuvent trouver explication dans le caractère déflationniste du Bitcoin. Adam Smith est sans doute derrière certaines décisions économiques.

Concernant la loi de Gresham

Le financier anglais Thomas Gresham disait que : « le mauvais argent chasse le bien. »

Dans cette optique, les membres de la communauté du Bitcoin sont convaincus que la première crypto-monnaie est un « bon argent » contrairement au dollar considéré comme « mauvais ».

Néanmoins, il ne s’agit pas seulement de préférence, les institutions bancaires américaines ont été conçu pour que les dollars perdent environ 3 % de leur valeur tous les ans. La Federal Reserve augmente régulièrement la masse monétaire auprès des banques comme la Bank of America ou JP Morgan Chase. La valeur de chaque dollar diminue dès la mise en circulation.

L’inflation du dollar américain est aux alentours de 3,22 % depuis la chute du mur de Berlin en 1989. Par ailleurs, cela signifie que les prix doublent tous les 20 ans. Autrement dit, l’inflation en dollars vole près de la moitié de l’argent des clients bancaires toutes les deux décennies.

Pour sa part, le Bitcoin n’est émis par aucune autorité centrale. Son offre fixe se limite à 21 millions de BTC en circulation.

La réticence des gens pour dépenser le Bitcoin n’est pas forcément une faiblesse pour la monnaie numérique. Malgré son caractère volatile, les utilisateurs savent que le Bitcoin est un actif virtuel rare et précieux.

Que pensez-vous des résultats de la recherche de Chainalysis ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

La crypto-monnaie est un produit d'investissement hautement volatil. En investissant, votre capital est assujetti à un risque.
Antoine

Je suis jeune, je n'ai que 26 ans, mais mon projet c’est de faire découvrir la blockchain aux entreprises françaises. Pour faire un peu plus long, le monde de la crypto-monnaie à lui seul est très vaste. et je m’y spécialise. Je suis également rédacteur et c'est donc avec énormément d'entrain que je vous expose à chaque fois le résultat de mes recherches.

Nous aimerions avoir votre avis

      Laissez nous un commentaire