Un membre du Parlement britannique incite l’utilisation du Bitcoin pour le paiement des taxes

Sachant que les autorités du monde entier cherchent des applications pour les technologies émergentes, un membre du Parlement britannique s’est montré favorable à l’industrie du Bitcoin et des altcoins. Il souhaite que les taxes locales et les factures des services publics soient payées avec les crypto-monnaies.

Utiliser le Bitcoin pour couvrir les impôts britanniques

Eddie Hughes, un membre conservateur du Parlement du Royaume-Uni, pense que les services publics pourraient tirer parti du secteur des technologies innovantes en acceptant les paiements de taxes en monnaies virtuelles.

Se proclamant lui-même comme « un passionné des crypto-monnaie avec un savoir amateur », il pense que le Parlement devrait comprendre le fonctionnement et le potentiel grandissant de la technologie du grand registre distribué. Les acteurs gouvernementaux s’intéressent de plus en plus à la Blockchain.

« Qu’est-ce qui nous empêche de payer les taxes et les autres factures en Bitcoin ? », a demandé Hughes suite à une réunion avec le Royal National Lifeboat Institution.

D’ailleurs, plusieurs politiciens à travers la planète prennent conscience de l’importance d’une règlementation favorable à l’industrie. Cela stimulerait l’innovation dans de multiples secteurs.

Cependant, d’autres personnalités influentes estiment que la Blockchain et les crypto-monnaies sont en proie à la fraude et aux actes criminels en tout genre. Dans cette optique, la règlementation devrait être repoussée jusqu’à ce que le secteur soit davantage compris.

Le Royaume-Unis est sorti du lot en adoptant un accueil très favorable aux monnaies virtuelles et au grand registre distribué. Les législateurs locaux pensent qu’une régulation de l’industrie est autant nécessaire qu’urgente. Le manque de règlementation expose les investisseurs aux risques inhérents aux crypto-monnaies a déclaré un député britannique.

Une approche proportionnée pour les crypto-monnaies

Hughes incite ses collègues à s’intéresser de manière plus prononcée au Bitcoin et aux autres ressources numériques. Ces nouvelles technologies vont assurément s’avérer lucratives pour le Royaume-Uni suite au Brexit.

Le pays pourrait éventuellement devenir un centre mondial en termes d’adoption des technologies de pointe.

« Nous sommes à la croisée des chemins et nous sommes sur le point de déterminer notre avenir – un avenir où prendre les devants dans ce domaine pourrait s’avérer très bénéfique », a expliqué le membre du Parlement britannique.

Les monnaies numériques n’ont pas été suffisamment adoptées par rapport à leur potentiel croissant au cours de ces dix dernières années. Hughes pense que le manque de connaissance sur la technologie freine l’adoption massive.

Les crypto-monnaies sont pourtant accessibles, a ajouté ce député conservateur. Néanmoins, son utilisation est encore difficile pour les non-initiés. Il faudrait travailler sur la technologie du porte-monnaie numérique et les services d’infrastructures sous-jacents pour que la population mondiale puisse constater les avantages de cette alternative décentralisée et sans censure aux systèmes financiers traditionnels.

Que pensez-vous du Bitcoin au service du paiement des impôts ? Donnez-nous votre avis dans la section des commentaires ci-dessous

La crypto-monnaie est un produit d'investissement hautement volatil. En investissant, votre capital est assujetti à un risque.
Antoine

Je suis jeune, je n'ai que 26 ans, mais mon projet c’est de faire découvrir la blockchain aux entreprises françaises. Pour faire un peu plus long, le monde de la crypto-monnaie à lui seul est très vaste. et je m’y spécialise. Je suis également rédacteur et c'est donc avec énormément d'entrain que je vous expose à chaque fois le résultat de mes recherches.

Nous aimerions avoir votre avis

      Laissez nous un commentaire