Un citoyen britannique est accusé de vol pour une valeur de 10 millions d’euros en IOTA

Un citoyen britannique de 36 ans a été appréhendé par la police de la SEROCU – l’unité régionale de lutte contre le crime organisé dans le sud-est du Royaume-Uni. Il aurait exploité le portail iotaseed.io, généré et enregistré les mots de passe des portemonnaies virtuels IOTA en secret.

Un britannique suspecté de vol

Les autorités policières allemandes et britanniques Europol ont fait une déclaration sur l’arrestation du britannique suspecté de vol. L’affaire concerne une somme importante, soit 10 millions d’euros environ (11,4 millions de dollars américain) en IOTA.

L’identité de l’homme soupçonné n’a pas été révélée au grand public. Néanmoins, ses actes répréhensibles d’emprisonnement seraient survenus en janvier 2018. Surnommé « Norbertvdberg », il aurait travaillé en tant qu’assistant en ligne pour les passionnés de l’IOTA. Après avoir lancé le site internet iotaseed.io, il l’a présenté comme un générateur aléatoire de mots de passe.

Ce site était en apparence conforme aux spécificités des applications de portemonnaie IOTA. Il devait faciliter la création de mots de passe uniques pour les utilisateurs d’IOTA.

Afin de duper les internautes, le pirate informatique s’est connecté à un référentiel GitHub public. Celui-ci prétendait contenir le code source du service iotaseed.io.

En réalité, le malfaiteur pouvait deviner les mots de passe à l’insu des utilisateurs du site. Alex Studer, un étudiant britannique, a fait cette révélation alarmante en disant :

« Ce code corrige la fonction Math.seedrandom, qui est utilisée par le code de génération[seed], pour toujours utiliser une graine fixe’4782588875875512803642′ plus une variable compteur qui augmente d’une fois chaque fois que seedrandom est exécuté. »

« Cela a pour effet de faire en sorte que Math.random() renvoie toujours la même série prévisible de nombres, ce qui fait que les graines de portefeuille IOTA générées sont toujours les mêmes. »

Studer a écrit un rapport à ce sujet l’année dernière pour prévenir les utilisateurs incrédules et dénoncer Norbertvdberg.

La situation se corse pour le pirate britannique

La police d’Etat de Hesse en Allemagne a enregistré plusieurs plaintes quant aux activités suspectes de Norbertvdberg sur le site iotaseed.io. L’information s’est ensuite propagée auprès des utilisateurs du site.

Les autorités policières ont commencé une enquête puis l’Agence britannique de lutte contre la criminalité et l’Europol a été créée, prenant la relève.

Le malfaiteur a essayé d’effacer ses empreintes internet en supprimant ses profits Reddit, Quora et GitHub. Heureusement, il a été identifié grâce aux interventions conjointes.

Le groupe de travail sur la cybercriminalité J-CAT a pris l’affaire en charge en juillet dernier. Celui-ci est lié à l’Europol’s European Cybercrime Centre (EC3).

C’est la première fois qu’une affaire liée aux crypto-monnaies relève de la coopération entre les Etats membres de l’Union Européenne.

En parallèle, les régulateurs commencent à reconnaître les crimes du secteur des crypto-monnaies et de la Blockchain comme de véritables affaires criminelles.

Norbertvdberg est accusé de fraude, vol et blanchiment de fonds. Il devrait être extradé en Allemagne après son arrestation.

 

 

La crypto-monnaie est un produit d'investissement hautement volatil. En investissant, votre capital est assujetti à un risque.
Martin

J'ai une certaine expérience dans les actions en bourse, mais depuis que je me suis mis à trader les cryptomonnaies c'est devenu rapidement ma seule occupation et passion. J'ai eu beaucoup de chances puisque je suis trader en ligne et que j’ai investi dans des Ethers avant octobre 2017. Ça m’a appris des choses que j’aimerais partager avec vous.

Nous aimerions avoir votre avis

      Laissez nous un commentaire