Un hôpital américain explore l’utilisation de la Blockchain pour le partage d’informations

Les nouvelles technologies collectant des données continuent à affluer, elles utilisent désormais le grand registre distribué (DLT). Le Massachusetts General Hospital (MGH), l’un des cinq plus grands hôpitaux des Etats-Unis, a récemment commencé à explorer l’utilisation de la Blockchain en s’associant à une startup sud-coréenne de Blockchain appelée MediBloc.

Hôpital Résoudre le problème de transfert d’informations grâce à la Blockchain

Massachusetts General Hospital cherche à stocker et partager les données de ses patients sur le grand registre distribué. Synho Do, le directeur du laboratoire d’imagerie médicale et de calcul, société commune de MGH et de la faculté de médecine de Harvard, a souligné les efforts de l’hôpital concernant la recherche sur la Blockchain.

MGH explore plusieurs domaines « de l’analyse d’images médicales à l’échange d’informations de santé en tirant parti de nos technologies de pointe telles que la Blockchain, l’intelligence artificielle et l’apprentissage machine », a déclaré Synho Do.

« En collaboration avec Medibloc, nous visons à explorer le potentiel de la technologie Blockchain pour fournir des solutions sécurisées pour l’échange d’informations de santé, intégrer les applications d’IA de santé dans le flux de travail clinique quotidien, et soutenir une plateforme de partage de données et d’étiquetage pour le développement de modèles d’apprentissage machine. »

Les données des patients doivent librement circuler à travers les hôpitaux, les organismes de recherche, les compagnies d’assurances et les sociétés pharmaceutiques. Cependant, les intervenants hésitent à partager les informations pour des raisons de sécurité. Souvent, les formats de partage sont incompatibles, retardant la circulation des informations médicales.

Une transmission rapide et sécurisée des données médicales

MediBloc développe non seulement une solution Blockchain de stockage de données médicales mais aussi un outil de conversion des données détenues par les hôpitaux en format universel.

Plusieurs startups Blockchains ont tenté d’accélérer le processus de transmission d’informations au sein du secteur médical. Cependant les partenariats avec les grands hôpitaux et entreprises relatifs à la santé sont rares.

Kamran Khan, le PDG de Translo, une startup Blockchain travaillant également sur un système de données de santé à Harvard Innovation Labs, a fourni quelques explications à ce propos. Les hôpitaux ont besoin d’avoir un accès complet aux données des patients depuis les fournisseurs informatiques, mais cette procédure reste difficile pour l’instant.

Les fournisseurs utilisent leurs propres silos, donnant différents codes électroniques aux hôpitaux. Même dans un seul même hôpital, il peut y avoir plusieurs systèmes pour différents types de maladies.
A titre d’exemple, il y a 27 systèmes distincts pour 17 hôpitaux. Les centres hospitaliers sont libres de créer leurs propres systèmes une fois les données sorties du système de silos.

Par conséquent, l’hôpital doit d’abord convaincre son fournisseur à lui fournir l’accès complet aux données avant d’aborder le nouveau système institutionnel.

Que pensez-vous de cet hôpital qui explore la Blockchain ? Donnez-nous votre avis dans la section des commentaires ci-dessous

La crypto-monnaie est un produit d'investissement hautement volatil. En investissant, votre capital est assujetti à un risque.
Antoine

Je suis jeune, je n'ai que 26 ans, mais mon projet c’est de faire découvrir la blockchain aux entreprises françaises. Pour faire un peu plus long, le monde de la crypto-monnaie à lui seul est très vaste. et je m’y spécialise. Je suis également rédacteur et c'est donc avec énormément d'entrain que je vous expose à chaque fois le résultat de mes recherches.

Nous aimerions avoir votre avis

      Laissez nous un commentaire