Une vente aux enchères belge de Bitcoin attire l’attention de 110 pays

Un total de 315 Bitcoins a été vendu par le biais d’une vente aux enchères organisée par Wilsons Auctions. La police belge a saisi ces fonds numériques à des cybercriminels du dark web. L’événement du 28 février qui a duré 24 heures a attiré l’attention de 110 pays.

Wilsons recueille 420 000 dollars lors de la vente aux enchères de Bitcoins

Le commissaire-priseur irlandais Wilsons a gagné le contrat de vente des crypto-monnaies saisies par le gouvernement belge. Les monnaies virtuelles de 104,99 $ chacune étaient des Bitcoins (BTC), des Bitcoin Cash (BCH) et des Bitcoin Gold (BTG). La police a alors gagné 300 000 £, soit 420 000 environ.

Un rapport de Belfast a expliqué que le butin était placé par lots de 0,5 à 4 BTC chacun. Les lots de Bitcoin cash et de Bitcoin Gold comptaient le plus grand nombre de jetons numériques.

Wilsons a également conclu sa propre vente aux enchères non liée au gouvernement jeudi dernier. Il a liquidé une petite quantité de Bitcoin (BTC).

Deux frères trafiquants de drogue étaient les plus gros poissons pêchés par les autorités policières belges. Habitant dans la ville d’Anvers, ils vendaient leurs produits illicites sur le dark web et les envoyaient partout dans le monde selon les explications des responsables de l’affaire.

D’un autre côté, la police locale aurait confisqué 1 050 BTC de plusieurs trafiquants de drogues sur internet en 2017. La mise en vente des jetons virtuels nécessite une modification des lois existantes pour qu’elles prennent en compte les crypto-monnaies au même titre que les monnaies fiduciaires. Il semble que cette démarche soit enfin entamée.

Le revers du caractère anonyme du Bitcoin

Selon une déclaration d’Aidan Larkin, le responsable de recouvrement des actifs de Wilson, a expliqué :

« Grâce à d’énormes investissements dans nos systèmes et notre infrastructure, nous sommes en mesure d’offrir aux gouvernements et aux organismes d’application de la loi du monde entier une solution sûre au problème toujours croissant des crypto-monnaies saisies. »

Le commissaire-priseur est libre d’élargir l’offre de monnaies numériques et « d’éliminer les risques qui peuvent être associés au trading sur les services d’échange de crypto-monnaies non réglementés ».

Bien que le caractère anonyme et décentralisé du Bitcoin soit des points positifs attirant un grand nombre d’investisseurs, les malfaiteurs peuvent également en tirer profit.

Néanmoins, les monnaies fiduciaires restent encore les devises préférées des criminels. Plusieurs grandes banques ont été condamnées pour avoir aidé des criminels à blanchir des fonds.

En tout cas, Wilson Auctions clame sa notoriété en tant que plus grande société de vente aux enchères au Royaume-Uni et en Irlande.

« Il y a cinq ans, nous avions une poignée de contrats, nous représentons aujourd’hui 90% des forces de l’ordre au Royaume-Uni et en Irlande, en plus des contrats en Belgique, à Malte et maintenant dans les pays des Balkans et bientôt au Nigeria et en Malaisie, » a ajouté Larkin.

La crypto-monnaie est un produit d'investissement hautement volatil. En investissant, votre capital est assujetti à un risque.
Elza

Coucou moi c'est Elza ! Je m'intéresse aux monnaies de toutes sortes. Ayant un master en finance et mathématiques, je suis émerveillée à chaque fois que j'entends parler du monde de la crypto-monnaie, peut être parce que je suis une vraie geek au fonds de moi. J'écris sur ce blog pour que vous soyez émerveillés à votre tour en découvrant tout ça.

Nous aimerions avoir votre avis

      Laissez nous un commentaire