Walmart rejoint le consortium Blockchain MediLedger pour le suivi pharmaceutique

Walmart, un géant de la grande distribution, s’est joint à MediLedger pour le suivi des produits pharmaceutiques. Le consortium constitue une implication supplémentaire de Walmart dans la technologie du grand registre distribué (DLT).

Alors que Walmart s’est arrangé pour que ses fournisseurs intègrent l’outil IBM, son accord Food Trust avec ce dernier concerne un système capable de suivre les produits vendus en magasin via la plateforme Hyperledger Fabric.

MediLedger compte déjà des produits suivis comme le Pfizer. D’ailleurs trois géants du secteur pharmaceutique font partie du consortium : McKesson, AmerisourceBergen et Cardinal Health.

Le chiffre d’affaire des magasins Walmart pour les produits « santé et bien-être » a atteint les 35 milliards de dollars en fin janvier 2019, soit 10 % des ventes combinées de 2018 d’après le rapport annuel de la société.

Pourquoi se tourner vers MediLedger ?

MediLedger utilise une version de la Blockchain Ethereum contrairement à Food Trust qui a recours à Hyperledger. La Blockchain Ethereum est développée par la modification du client Parity et grâce à un mécanisme de consentement baptisé « Proof of Authority ». Chronicled, basé à San Francisco dirige le consortium avec un financement de 16 millions de dollars fourni plus tôt cette année.

Walmart rejoint MediLedger afin de créer un projet avec la Food and Drug Administration (FDA) des Etats-Unis en début juin. Cette agence est en train de tester plusieurs méthodes de création de système numérisé interopérable pour la surveillance et la vérification des médicaments sur ordonnance. Le Congrès lui a d’ailleurs demandé de mettre en place ce système avant fin 2023. 

Eric Galvin, le codirecteur de MediLedger a déclaré à un média :

« Les pilotes n’ont de sens que si vous travaillez avec un groupe de collaborateurs. »

MediLedger s’est d’abord préoccupé de l’analyse des médicaments retournés par les clients et revendus. Cela représente une assez grande part du marché, soit plus de 6 milliards de dollars. Une nouvelle loi visant à lutter contre la vente de produits frauduleux devrait entrer en vigueur en novembre 2019.

Le consortium va ensuite travailler sur le suivi de tous les produits pharmaceutiques, prenant également en compte l’industrie de l’emballage.

La Blockchain dans l’industrie pharmaceutique

Les Etats-Unis comptent le plus grand système de santé privatisé au monde. En outre, ils ont grandement besoin d’un stockage de données décentralisé.

Certaines personnes du secteur pharmaceutique ont pensé que la Blockchain serait la solution parfaite pour que les informations collectées soient interopérables. Maria Palombini, la directrice des communautés et du développement d’initiatives pour les technologies émergentes à la IEEE Standards Association a déclaré cela.

Néanmoins, la FDA reste neutre, elle ne préconise aucune technologie aux dépens des autres. Sa seule prescription est l’utilisation de normes reconnues dans le lancement de projets pilotes.

La crypto-monnaie est un produit d'investissement hautement volatil. En investissant, votre capital est assujetti à un risque.
Antoine

Je suis jeune, je n'ai que 26 ans, mais mon projet c’est de faire découvrir la blockchain aux entreprises françaises. Pour faire un peu plus long, le monde de la crypto-monnaie à lui seul est très vaste. et je m’y spécialise. Je suis également rédacteur et c'est donc avec énormément d'entrain que je vous expose à chaque fois le résultat de mes recherches.

Nous aimerions avoir votre avis

      Laissez nous un commentaire