Wipro et R3 créent des solutions Blockchains pour les transactions interbancaires

La plus grande entreprise informatique indienne Wipro s’est liée au consortium R3 afin de développer un système bancaire décentralisé pour la banque centrale thaïlandaise.

Utiliser les crypto-monnaies pour les transactions interbancaires

Wipro et R3 mettent en place un protocole de solution basé sur la technologie Blockchain pour les crypto-monnaies au sein du gouvernement thaïlandais. Ce protocole devrait alimenter les transactions en monnaies virtuelles des banques du pays.

L’initiative concerne la création de monnaies virtuelles pour les règlements interbancaires du consortium de neuf institutions financières – dont la Bank of Thailand et huit banques commerciales.

Baptisé Inhanon, le projet décentralisé a été lancé en août 2018. Sa première phase sera suivie de plusieurs autres mouvements liés à la technologie du grand registre distribué.

« Développée dans le cadre de la première phase du projet Inthanon, la solution permettra un règlement brut interbancaire décentralisé en temps réel (RTGS) en utilisant la monnaie numérique de la banque centrale pour prouver que la technologie pourrait exécuter des fonctionnalités clés de paiement et améliorer l’efficacité « , peut-on lire dans la déclaration de Wipro.

Pendant que Wipro s’efforce d’assister la banque centrale thaïlandaise dans son mouvement Blockchain, Tata Consultancy Services (TCS), un autre grand recruteur de solutions informatiques a signé un partenariat avec le Ripple. Cela dans le but de simplifier les transferts de fonds transfrontaliers.

Alors que la grande majorité des grandes entreprises de technologies indiennes sont enthousiastes sur le potentiel de la Blockchain et des crypto-monnaies, la Reserve Bank of India (RBI) reste passive.

La RBI reste sur le côté

A l’instar d’autres institutions bancaires, la RBI a manifesté son intention d’émettre une monnaie virtuelle en avril 2018. Mais le résultat de l’étude sur la faisabilité d’une crypto-monnaie bancaire sur une période de trois mois lui a fait suspendre ses plans.

Pour montrer son scepticisme, la banque centrale indienne impose des barrières aux institutions financières du pays dans les services de crypto-bourse, ce qui a compliqué la situation. Plusieurs plateformes de crypto-monnaies ont été contraintes à cesser leurs activités.

L’Inde semble garder son retirement pour tout ce qui a trait à l’industrie émergente par rapport à d’autres pays, plus à mène d’encourager l’innovation technologique.

Singapour, le Royaume-Uni, la France, la Suède et le Cambodge font tout leur possible pour favoriser l’utilisation croissante des crypto-monnaies. Ces pays tentent déjà de créer des monnaies virtuelles par leurs banques centrales. Seule l’incertitude sur les mesures sécuritaires en crypto-monnaies retient encore les investisseurs potentiels pour s’y lancer.

Et pourtant, l’Inde pourrait grandement profiter du secteur du Bitcoin et devenir un élément central de la révolution des crypto-monnaies. La position gouvernementale et l’approche trop prudente des banques quant aux monnaies virtuelles constituent un frein pour tout pays en voie de développement.

Que pensez-vous de l’utilisation des crypto-monnaies pour les transferts interbancaires du consortium R3 ? Faites-nous part de votre opinion dans la section des commentaires ci-dessous.

La crypto-monnaie est un produit d'investissement hautement volatil. En investissant, votre capital est assujetti à un risque.
Martin

J'ai une certaine expérience dans les actions en bourse, mais depuis que je me suis mis à trader les cryptomonnaies c'est devenu rapidement ma seule occupation et passion. J'ai eu beaucoup de chances puisque je suis trader en ligne et que j’ai investi dans des Ethers avant octobre 2017. Ça m’a appris des choses que j’aimerais partager avec vous.

Nous aimerions avoir votre avis

      Laissez nous un commentaire